Projets pédagogiques

PROJET EDUCATIF: COMMUNAUTE EDUCATIVE NOTRE-DAME

PROJET PEDAGOGIQUE DU P.O.

PROJET D’ETABLISSEMENT: RESUME


PROJET EDUCATIF:

COMMUNAUTE EDUCATIVE NOTRE-DAME


 Introduction

Le projet éducatif, tel que le définit le P.O. dans ce document, a pour fonction de décrire ce que l'ensemble de la Communauté Educative N.D. doit rechercher à réaliser dans les écoles.

C’est un idéal à atteindre, un texte de référence, qui veut entretenir des questions et garder les acteurs de l’école en éveil.

 D'où venons-nous ?

Les écoles regroupées dans la Communauté Educative N.D. ont été créées par les Sœurs de Notre-Dame (SND).  La tradition de la congrégation est centrée sur l'éducation.

« L'enfant, c'est une intelligence qu'il faut éclairer en lui faisant connaître le vrai; c'est une volonté qu'il faut diriger vers le bien ; c'est un coeur doué de la puissance d'aimer qu'il faut tourner vers le beau et le bon, seuls aliments dignes de l'amour ».

(Cfr.  HALCANT Marie, les idées pédagogiques de Mère Julie.  Paris Lethielleux. 1930, p.63)

 

La spiritualité de sainte Julie, c'est la prise de conscience d'un Dieu de bonté qui invite toute personne à devenir pleinement elle-même, à se mettre debout.

Elle souhaitait une relation de confiance de la part de l'éducateur. Cette relation va éveiller l'enfant et le jeune à vivre cette même confiance en lui-même, dans les autres, dans la vie et en Dieu.

Sainte Julie met l'accent sur :

le respect de l'autre avec l'accueil de tous les jeunes, en particulier des moins favorisés ;

l'éducation à l'autonomie, à la liberté, à la responsabilité.

Il est essentiel de donner à chacun le moyen d'être lui-même l'acteur de sa propre formation de manière à ce qu'il puisse de plus en plus mettre tout son être au service des autres pour créer avec eux des relations porteuses de vie afin de construire un monde plus juste et plus fraternel où le petit est aimé, respecté, guidé, compris.

Amener l'enfant et le jeune à découvrir le visage de Dieu était l'objectif premier de Julie.

L'apprentissage de l'art de vivre, des matières enseignées, du contenu de la foi étaient des moyens pour amener chacun à son épanouissement personnel.

« Formez des personnalités fortes, qu'elles appuient leur vie sur une foi solide et pratique; Susciter par votre conduite comme par vos paroles le dévouement au prochain et à Dieu… ; Epargnez à la société comme à la famille les vies stériles… ; Au large ! Préparez les vies de dévouement, les vies fécondes ! ».

D'après HALCANT Marie, les idées pédagogiques de Mère Julie.  Paris.  Lethielleux, 1930, p.49).

 

 Qui sommes-nous ?

Le pouvoir organisateur de la « Communauté Educative Notre-Dame – NAMUR » est une association sans but lucratif organisatrice d'enseignement.

A ce titre, nous organisons aujourd'hui l'enseignement dans 3 écoles à Namur :

Une école fondamentale (classes maternelles et primaires): rue du Lombard : n° 6 et 39.

Deux écoles pour le secondaire :

L’ESNDenseignement général, 1er, 2ème et 3ème degrés, plus un premier degré différencié

L'INDenseignement technique et professionnel : 2ème et 3ème degrés.

 

Succédant à l'ancien pouvoir organisateur, nous voulons partager l'expérience acquise lors de ce riche passé et assumer cet héritage dans un esprit de “ fidélité créatrice ”.

Responsables des moyens qui sont affectés à l'école, nous sommes aussi les garants du projet et à ce titre, nous réaffirmons l'inspiration chrétienne de nos écoles et nous disons explicitement que l'ensemble de notre projet - car nous sommes convaincus de l'unité de la formation humaine et de la formation chrétienne - est sous-tendu par l'Evangile et par la référence à la personne de Jésus-Christ, vivant au milieu de nous.

 

 Quelle est notre mission ?

Celle-ci veut avant tout éduquer et former des jeunes.

A ce titre, nous assumons, dans une démarche de qualité, les objectifs généraux de l'enseignement, à savoir :

le développement de la personnalité

- accueillir l'enfant tel qu'il est,

-  éveiller la personnalité de chacun aux dimensions de l'humanité, qu'elles soient corporelles, intellectuelles, affectives, sociales ou spirituelles.

l'apprentissage

- éveiller la curiosité, le goût d'apprendre mais aussi la rigueur nécessaire pour amener les élèves et étudiants à s'approprier des savoirs, et à acquérir des compétences qui les rendent aptes à apprendre toute leur vie et à prendre une place active dans la vie économique, sociale et culturelle.

- éduquer à la coopération plutôt qu'à la compétition.

l'ouverture culturelle

- acquérir un regard positif sur notre culture.

- s'enrichir au contact des autres.

- par la rencontre d'autres, accueillir des cultures différentes et en découvrir les richesses.

la formation à la citoyenneté responsable

- acquérir un esprit critique et l'exercer à l'analyse lucide des questions qui se posent.

- apprendre à vivre sa liberté de façon responsable.

- avoir la volonté et le courage d'accepter des responsabilités, de s'engager. apprendre à aimer.

la solidarité

- assurer à chacun un minimum de chances d'émancipation sociale.

- porter une attention particulière aux plus faibles, aux plus démunis.

 

 Comment la réalisons-nous ?

Si l'école chrétienne doit assurer un bon service de formation et d'éducation, elle se doit encore de ne pas le faire n'importe comment.

Notre projet est sous-tendu par l'Evangile.

L'éducation aux valeurs que nous voulons affirmer n'est pas théorique mais s'inscrit dans une relation d'ordre personnel avec Jésus-Christ.

L'école doit donc être un lieu où la Bonne Nouvelle peut retentir et elle doit offrir des lieux et des temps de ressourcement, d'expérience spirituelle, de célébration et de partage - où chacun - où qu'il se trouve sur le chemin et dans le plus grand respect de son itinéraire personnel, puisse progresser dans sa recherche de la foi.

Nous avons par ailleurs la conviction que l'éducation aux valeurs n'est convaincante que si celle-ci est effectivement vécue dans l'école entre les différentes composantes de la Communauté Educative Notre-Dame, d'une façon digne et dans le respect des personnes, et ce dans la réalité du quotidien.

Plusieurs valeurs nous paraissent pouvoir être mises en lumière comme essentielles au projet d'une école chrétienne.

Ainsi, et en concordance avec ce qui précède, nous voulons former dans nos écoles

des femmes et des hommes autonomes, capables, progressivement de se prendre en charge, sachant que sera respecté leur droit à l'expérience et à l'erreur et que sera favorisée la prise de conscience positive de soi-même et de ses capacités.

des femmes et des hommes ouverts et solidaires, reconnus dans leur différence et soutenus dans leur projet de réussite et donc capables de confiance en eux-mêmes, sans suffisance, mais aussi ouverts à la différence et confiants dans les possibilités de chacun, et ainsi capables, par une écoute réellement attentive quoique lucide, de faire un pas vers l'autre et de se montrer solidaires, de façon responsable.

des femmes et des hommes créatifs, généreux et respectueux des autres , capables de prendre des initiatives, de donner de leur temps et de payer de leur personne, d'accepter, voire, d'accueillir l'autre différent, en ayant le souci de la non-violence. de pardonner et de repartir à neuf.

des femmes et des hommes d'intériorité, en recherche de sens pour leur vie, dans le plus grand respect de la liberté de conscience de chacun.

des femmes et des hommes vrais et libres, pouvant s'exprimer, dialoguer et assumer leurs actes dans un souci de vérité, pouvant aussi accepter des règles de vie en commun qui permettent à chacun, sans violence, d'exercer positivement sa liberté.

 

 Qui sont les partenaires ?

Tous les membres de la “ Communauté Educative Notre-Dame ” doivent assumer une part de cette mission éducative, chacun selon ses responsabilités et ses compétences : élèves et étudiants, parents, membres du personnel et directions, Pouvoir Organisateur de l'école, tous liés par un projet commun qui implique une volonté de communication, de concertation et de transparence.

Notre ouverture à ceux qui veulent faire un bout de chemin dans la communauté scolaire va de pair avec le fait que chacun reconnaisse que le projet est son projet et donc accepte celui-ci et les valeurs qui le sous-tendent et cherche à y collaborer loyalement.

Les élèves et étudiants sont les acteurs de leur formation. L'école ne peut se réduire à une simple transmission des connaissances : elle doit apprendre, aux élèves et étudiants à construire leurs savoirs.

Avec l'aide de leurs professeurs et éducateurs, élèves et étudiants formulent et construisent peu à peu leur projet personnel.

Les parents - ou celles et ceux qui les remplacent - sont les premiers éducateurs de leurs enfants.

Nous voulons dire l'importance de la famille dans la tâche d'éducation et d'épanouissement des jeunes et nous voulons souligner aussi le lien qui unit l'école et les familles.

C'est en collaboration avec elles et nullement en se substituant à elles que l'école peut - et veut - pleinement remplir ses missions.

Les parents, individuellement ou au travers d'associations de parents, sont invités à prendre pleinement part à la vie de l'école.

Les membres du personnel, d'enseignement ou d'éducation, prennent évidemment un rôle et une place indispensables.

Rien ne se fait non plus sans les femmes et les hommes, qui, chaque jour, rencontrent les jeunes dans leurs réalités, aux prises avec leur projet de vie et d'apprentissage, sans les professionnels de l'école qui apportent savoir et savoir-faire dans la maîtrise des apprentissages et dans la pratique quotidienne de la vie commune.

Pour poursuivre ensemble une action cohérente, ils ont à coeur de faire vivre, dans leurs propos, leurs attitudes, leurs modes de relation, l'esprit qui anime ce projet.

Les directions animent les projets éducatif et pédagogique pour que ceux-ci se réalisent dans leur école.

C'est l'autorité découlant de leur compétence, de leur crédibilité professionnelle et de leur capacité à mobiliser les partenaires dans une vision commune qui garantira des écoles de qualité.

Elles soutiendront une équipe pastorale chargée, sans exclusivité et sans que tout repose sur elle, d'animer le projet chrétien de l'école.

Les membres du Pouvoir Organisateur de l'école, garants d'un projet d'éducation chrétienne, sont responsables vis-à-vis de la société, de leur action et des moyens qui y sont affectés.

 

 Conclusion

Chacun, dans la Communauté scolaire, a une voix à faire entendre, une place à prendre, dans une grande liberté qui respecte les personnes et le projet.

Il appartient maintenant à chacune des 3 écoles, au travers de son projet pédagogique et de son projet d'établissement concertés au sein du Conseil de participation, avec l'ensemble des partenaires, de marquer sa spécificité en fonction notamment de la population scolaire qu'elle accueille et de l'enseignement qu'elle propose.

 

L'oeuvre de sainte Julie peut être contenue en 4 points :

 l'enfant est une âme qu'il faut modeler à l'image de Jésus ;

 l'enfant est une intelligence qu'il faut éclairer en lui faisant connaître le vrai ;

 l'enfant est une volonté qu'il faut diriger vers le bien ;

 l'enfant est un coeur doué de la puissance d'aimer qu'il faut tourner vers le beau et le bon.

 

Ce sont les grands éléments constitutifs de l'être humain!

Vers un projet pédagogique

Vers un projet d'établissement

Vers un projet personnel

 

 

PROJET PEDAGOGIQUE DU P.O.  Retour haut

Approuvé à l’Assemblée générale du 08/06/98.

Le projet pédagogique de l'Institut Notre-Dame traduit des convictions pédagogiques partagées par l'ensemble des membres du personnel, de la 3e à la 7e année.

Nos convictions se fondent sur 3 axes.

-  Nous accueillons des jeunes pour les ouvrir au respect d'autrui et les former aux exigences d'une formation technique et professionnelle;

- Nous construisons avec leur aide active un patrimoine de savoirs et de compétences;

- Notre école est un milieu de vie à part entière, où le droit à l'erreur est reconnu, où la qualité du respect et de l'écoute de l'autre est privilégiée.

 

Le sens de nos pratiques pédagogiques est le suivant :

- le jeune est acteur et responsable de sa propre formation, enrichie par le développement de l'esprit critique et du jugement.

Notre pédagogie est centrée sur:

- le développement des comportements de travail collectif et individuel qui favorisent la solidarité, la prise de responsabilité, la communication et l'autonomie ;

- des pratiques démocratiques réelles, dans le respect des règles de vie claires établies dans le règlement;

- l'ouverture des jeunes à une dimension européenne et mondiale.

Le tout dans la coopération et le partage.

Notre pédagogie est soucieuse des différences, du respect de l'évolution et de l'épanouissement de chacun, dans un cadre défini par l'école.

Les moyens pour pratiquer cette pédagogie sont ceux que met en place une équipe éducative consciente de sa propre hétérogénéité, de l'emploi du temps et des programmes.

En conséquence, à l'Institut Notre-Dame de Namur :

 

1. Les enseignants, l’équipe de direction, les membres du personnel d'éducation sont des personnes ressources qui organisent les situations d'apprentissage et favorisent la structuration des savoirs ;

2. Ils oeuvrent ensemble à la maîtrise par les élèves de la langue française, orale et écrite;

3. Ils sont acteurs d'une éducation aux technologies nouvelles de communication;

4. Ils favorisent la créativité ;

5. Ils reconnaissent, dans le rapport du jeune au savoir, la place de l'affectivité, du désir et des émotions ;

6. Ils construisent leur cohésion en menant un travail d'équipe ;

7. Ils décloisonnent les matières, notamment par une approche interdisciplinaire ;

8. Ils pratiquent l'évaluation formative pour réguler les apprentissages ;

9. Ils pratiquent l'évaluation sommative pour garantir la qualité des résultats de l'enseignement en fin de cursus;

10. Ils se remettent en question et renforcent leur pratique notamment par des projets de formation continue;

11. Ils reconnaissent en leur sein une équipe d'animation spirituelle, soucieuse de l'éducation chrétienne, en lui réservant des lieux et des temps appropriés.

 

 

PROJET D’ETABLISSEMENT: RESUME   Retour haut

 Introduction

Le présent projet d'établissement s'inspire des projets éducatif et pédagogique du Pouvoir Organisateur de l'Institut Notre-Dame (édition 98-99). Il est un outil pour atteindre les objectifs du décret ainsi que les compétences et les savoirs requis.

Ce document exprime notre volonté collective (élèves, parents, enseignants, éducateurs, direction, pouvoir organisateur, environnement extérieur) de réaliser pendant les trois prochaines années les quelques actions définies comme prioritaires par et pour notre communauté éducative.  Celles-ci s'inscrivent dans le cadre du décret « Missions » du 24 juillet 1997.

La mise en oeuvre de notre projet d'établissement ne débute pas avec l'obligation décrétale : elle s'inscrit dans la continuité des actions entreprises ces dernières années et dans la tradition de notre école.  Ces réalisations déjà présentes constituent un appui important sur lequel les innovations projetées s'enracinent. C'est pourquoi on trouvera également des traces de ce « capital de départ » dans le texte ci-dessous.

Le projet d'établissement représente une intention que nous nous engageons à concrétiser.  Bien sûr, ces intentions devront être confrontées aux réalités du terrain et notamment à une disponibilité des moyens nécessaires à leur mise en oeuvre.  En fin d'année scolaire, le conseil de participation prendra information auprès des différents acteurs concernés afin d'évaluer l'état d'avancement de la réalisation des projets, en rapport avec les objectifs principaux.  Si des actions n'ont pu aboutir, si des défis restent à relever, ils feraient l'objet d'une mise à l'étude.

 

 Projet d'établissement

Notre projet d'établissement s'articule autour de huit objectifs prioritaires.

1. La formation chrétienne liée à l’espérance, à la foi en Jésus-Christ et en l’autre.

 Une équipe pastorale solide et soutenue se charge, selon les moments de l’année, de proposer aux adultes et aux élèves des lieux d’intériorité d’accès libre, des animations diverses et des moments de célébration chrétienne qui pourront être ouverts aux symboles d’autres religions ou philosophies en lien avec l’origine et le vécu pluriculturels de nos élève

2. La réflexion sur le projet personnel de l’élève (sens de sa vie et de ses études, connaissance de soi et des autres, orientation professionnelle) visant à un épanouissement de la personne globale.

Cet objectif se traduit à chaque niveau par une attention particulière à la motivation des élèves, à leurs moments de doute ou de réelle démotivation avec le souci d’apporter une solution ou un soulagement en utilisant les ressources internes ou externes existantes, parmi lesquelles le P.M.S. tient une place importante.

3. L’autonomie de l’élève, son investissement personnel dans lequel le professeur est accompagnateur, sa responsabilisation afin de reconnaître et de développer ses qualités personnelles et scolaires (aptitudes intellectuelles et physiques), son épanouissement.

Remettre l’élève en confiance après son « départ » de l’enseignement de transition générale et préparer son insertion dans une société pluraliste sont deux de nos défis majeurs.

4. Le respect mutuel qui entraîne l’acceptation de l’autre tel qu’il est.

Cette notion de « respect » traverse et concerne toutes les composantes de notre microcosme. Elle est devenue un ingrédient essentiel et indispensable à l’établissement de relations de travail équilibrées et fructueuses, à une communication franche et à des rapports hiérarchiques acceptés et compris.

5. L’ouverture vers l’extérieur aux points de vue culturel, professionnel, sportif, social, politique, …

Instrument devenu majeur dans cette optique d’ouverture: l’utilisation d’internet pour laquelle des personnes-ressources doivent bénéficier de temps et de moyens.

Autre aspect majeur: l’engagement de l’école dans les projets européens. L’Institut Notre-Dame mettra en place les éléments nécessaires à l’élaboration de partenariats en vue de la participation à des projets européens dont les objectifs seront :

- la sensibilisation à la citoyenneté européenne;

- l’ouverture culturelle et interculturelle;

- les échanges épistolaires entre partenaires;

- la découverte des systèmes éducatifs en vigueur dans les différents pays;

- les rencontres de professeurs et d’élèves.

6. La professionnalisation des enseignants, notamment par la formation continuée des professeurs (matière et pédagogie) permettant cette ouverture vers l’extérieur et la connaissance de techniques utiles pour pouvoir assumer les points précédents.

Le «plan de formation» et les journées de formation continuée en interréseaux font partie intégrante de cet objectif.

7. La collaboration et la réelle convivialité entre les différents intervenants (P.O, direction, parents, élèves, professeurs, personnel éducatif, personnel d’entretien, P.M.S, environnement extérieur, écoles du même P.O = coordination verticale, …)

Les délégations d’élèves et les « forums », ou conseils d’élèves, rassemblant ces délégués relèvent de cet objectif; une aide structurelle, professeur « ressources » et moyens concrets, y seront affectés autant que possible.

Etant donné la difficulté de mobiliser élèves, parents et intervenants internes ou externes en dehors du cadre strict des cours et des résultats scolaires, toutes les occasions de créer des liens entre les diverses composantes de notre communauté scolaire seront exploitées et mises en évidence.

8. L’adaptation de l’école aux technologies nouvelles et l’utilisation pédagogique de ces technologies.

Pour cet objectif, comme pour l’ouverture vers l’extérieur, il faut réaffirmer la nécessité de personnes-ressources présentes au maximum dans l’école et la nécessité d’un matériel suffisant et performant.

 

REMARQUE : L’éducation à la citoyenneté responsable est un objectif à long terme qui peut être préparé de manière plus directe par les objectifs 2 à 7.





Se connecter :

ASBL Communauté éducative Notre-Dame - L’Institut Notre-Dame, 19, rue Julie Billiart, 5000 Namur.
Téléphones : Accueil : 081/25.51.30 Fax : 081/25.51.41.
TRANSITION TECHNIQUE
2ème degré : sciences sociales et éducatives
3ème degré : sciences paramédicales
QUALIFICATION TECHNIQUE
2ème degré : techniques sociales
3ème degré : aspirant en nursing
QUALIFICATION PROFESSIONNELLE
2ème degré : services sociaux
3ème degré : puériculture


Depuis septembre 2009 : nouvelle option, la 3SDO pour obtenir son diplôme du premier degré

Courriel : direction@indnamur.com Site : www.indnamur.com